TOUS DES OISEAUX !

Les élèves de 6ème 2 du collège Foch de Strasbourg 

participent à La Grande Lessive

La Grande Lessive est une installation artistique éphémère intergénérationnelle et internationale composée de réalisations plastiques qui sont suspendues en extérieur à un fil tendu à travers cours, places et rues au moyen de pinces à linge, à un jour précis avec un thème annoncé.

Partout dans le monde, La Grande Lessive a eu lieu, jeudi 14 octobre, avec le thème « tous des oiseaux !».

Les élèves de 6ème 2 avec leur professeure d’Arts Plastiques, Madame Gayko-Roth, ont créé et installé de 14h à 15h des oiseaux imaginaires!

Sans crayon, ni gomme, ils se sont élancés sur des feuilles roses avec des stylos à bille de toute les couleurs et ont collé des plumes de mouettes ou de faisans au gré de leur fantaisie.

Les élèves sont ensuite venus près du jardin de l’établissement avec des oiseaux du fonds ancien du collège du XIXème siècle pour installer les dessins sur la grille .

Certains oiseaux se sont alors reposé sur le banc du jardin et au milieu des fleurs pendant la récréation.

Et La Grande Lessive a eu lieu près du magnolia.

 

Prête pour le grand envol artistique !

LES 3e3 AU CAMPUS CNRS DE CRONENBOURG

Le 1er octobre 2021, les élèves de 3ème3, accompagnés de Mme Balcer et de M. De Andrade, ont participé à la 30ème édition de la Fête de la Science. A cette occasion, ils se sont rendus sur le campus du CNRS de Cronenbourg qui, lui, fêtait ses 60 ans.

 

 

Les élèves ont d’abord explorer un chapiteau abritant les stands de différents laboratoires. Ils ont ainsi pu rencontrer des chercheurs ou des associations scientifiques et participer aux divers ateliers qui leur étaient proposés.

 Les collégiens ont ensuite visité le SCERES, site contrôlé expérimental de recherche pour la réhabilitation des eaux et des sols. Cette plateforme, unique en Europe, permet de mesurer, modéliser et mieux comprendre les mécanismes de circulation et de contaminations dans les nappes phréatiques.

 

Pour terminer, les élèves ont pu accéder à une exposition sur le réacteur nucléaire de Cronenbourg, et ainsi découvrir son histoire, ses caractéristiques, son fonctionnement et les étapes de son démantèlement.

LES 5e3 A LA DECOUVERTE DU CAMPUS HISTORIQUE

Le 17 septembre 2021, les élèves de 5ème 3 ont participé à l’événement Les Enfants du Patrimoine. Accompagnés de Mme Balcer et M. Ambroise, et guidés par M. Unterneiner, professeur relais à la DAAC, ils ont ainsi pu visiter le campus historique de Strasbourg. Le parcours leur a permis de découvrir l’histoire et la richesse patrimoniale de l’Université à travers son architecture et ses décors.

 

 

Un premier arrêt a eu lieu devant le Palais Universitaire, afin d’en observer la façade néo classique. M. Unterneiner a évoqué la position particulière de l’Université dans la ville au moment de la construction de la Neustadt. Elle était alors isolée dans des espaces naturels entourant la vieille ville. Le groupe est ensuite entré dans le bâtiment et a découvert l’aula, le vaste espace central avec ses colonnes, ses décors et son immense verrière. La visite s’est poursuivie dans le jardin de l’université dont les élèves ont pu apprécier le calme propice au repos et à la méditation.

 

 Ils se sont arrêtés devant les anciens instituts de chimie, de physique et de botanique, afin d’en examiner les frontons et leurs décors caractéristiques faisant références aux sciences qui y étaient étudiées (voir photos).

Une dernière station a eu lieu face à l’institut de sismologie dont l’architecture modeste dénote au milieu des bâtiments imposants du campus.

 

Tout au long du parcours, les élèves ont pris des notes et fait des croquis des différents éléments architecturaux, dans le livret qui leur avait été remis. Ils gardent ainsi un souvenir de cette journée particulière.

CONCOURS NATIONAL

DE LA RÉSISTANCE ET

DE LA DÉPORTATION

LE COLLÈGE FOCH


OBTIENT LE


PREMIER PRIX


DÉPARTEMENTAL

BRAVO AUX ÉLÈVES POUR LEUR


SUPERBE


« VALISE DE LA RÉSISTANCE »

Le groupe est maintenant candidat


au prix national

Le Talon Rouge au collège Foch

Milan Morotti et Hélène Schwaller

Mercredi 23 juin, deux classes du collège, les 4ème1 et les 3ème4 ont assisté à une lecture-performance d’une pièce contemporaine, M’man, de Fabrice Melquiot.

Deux comédiens et leur metteure en scène, Catherine Javaloyès, de la compagnie strasbourgeoise, le Talon Rouge, sont venus au collège à la rencontre des élèves pour « rendre la vie vivante avec le théâtre ».

Les lectures ont été suivies d’un temps d’échange.

 

Compte-rendu rédigé par la classe de 4ème

 

Lorsque nous sommes arrivés au CDI, les chaises étaient en place et un espace scénique avait été aménagé. Quelques éléments de décor étaient prêts : deux pupitres, deux chaises, des accessoires… Les artistes étaient déjà présents.

 

La pièce raconte l’histoire d’un drôle de couple, formé par une mère Brunella et son fils Gaby, 30 ans, qui vivent ensemble dans un appartement modeste à Modane.

 

Brunella est possessive, lunatique et hantée par le souvenir du père de Gaby. Au chômage et sans perspective d’avenir, le fils vit encore comme un adolescent, auprès d’une mère étouffante, excessive et aussi imprévisible qu’un « baromètre déréglé qui bascule de la pluie au soleil ». La plupart du temps, Gaby est très patient et, parfois, les rôles s’inversent.

 

La pièce raconte les conséquences d’une crise économique et sociale qui s’abat sur les gens ordinaires. Gaby ne peut pas construire sa vie, il faudrait quitter Modane, partir ailleurs. Mais ce n’est pas simple.

 

Cinq séquences évoquent dix ans de vie commune. Quelques accessoires bien choisis figurent les costumes et mettent en place l’atmosphère de la scène. Un jogging, un sweat à capuche et deschaussettes Pikachu pour Gaby, chômeur à 30 ans. Des chemises et des pantalons retroussés, des lunettes de soleil, un chapeau de paille et voilà la plage…

Il ne s’agissait pas d’une simple lecture, les comédiens ont interprété les personnages, avec beaucoup d’énergie, pour saisir toute l’intensité et la puissance des émotions qui varient d’une seconde à l’autre.

 

Ce qui nous a touchés, c’est que la mère ait encore l’espoir que le père revienne, elle l’aime encore, bien que ses paroles soient pleines de colère. Une colère que Gaby doit subir alors que lui-même souffre de l’absence de son père.

Les scènes de dispute étaient très drôles, avec les mots parfois très vulgaires de Brunella. Des disputes susceptibles de jaillir d’un rien, à l’occasion de la préparation d’une soupe, par exemple.

Nous sommes contents d’avoir pu découvrir au collège une production artistique et tout particulièrement cette année où toutes nos sorties ont été annulées.

 

 

« MÉMOIRES DE LA GUERRE D’ ALGÉRIE » : TROIS ELEVES ONT PRÉSENTÉ LE TRAVAIL DES 3e3 AUX ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

En présence de témoins de la guerre d’Algérie et de l’équipe de l’ONAC (office national des anciens combattants), Shinano, Luka et Norah ont brillamment présenté le travail réalisé par la classe, dans le cadre du projet « Mémoires de la guerre d’Algérie ». Pour découvrir leur travail, notamment l’interview vidéo des témoins, « Trois souvenirs de leurs jeunesse », cliquez sur le lien ci-dessous.

Luka, Norah et Shinano présentent leur travail sur le site du Collège aux Archives départementales. A gauche de l’image, l’abécédaire réalisé en français avec Mme Huber à partir du livre « Un été Algérien » (exposé au CDI). Au premier plan M. Soufi, enfant pendant la guerre d’Algérie.

Cordées de la réussite

PROMOTION "LEOPOLD SEDAR SENGHOR" 2002 - 2004 - On distingue notre président de la république

Visite de l’ENA durant l’après-midi du mardi 22 juin 2021

 

Les élèves de 4ème4 se sont rendus à l’ENA (Ecole Nationale d’administration) dans le cadre de la cordée « Ambition : réussir une grande école »

 

Après un accueil chaleureux par les organisateurs, nous nous sommes rendus dans un amphithéâtre pour écouter le directeur nous présenter cette école, son historique, ses objectifs et les différentes façons d’y entrer.

 

S’ensuit une présentation de 4 étudiants aux parcours assez différents, et un échange avec les élèves des 4 collèges présents. Un des étudiants, titulaire d’un bac professionnel, a poursuivi ses études jusqu’au master avant d’intégrer l’ENA.

 

Nous poursuivons la visite avec 2 guides qui nous font découvrir quelques-uns des locaux riches en histoire. On nous dit qu’on est dans une ancienne prison de Strasbourg. Puis, au passage entre deux bâtiments, on découvre plusieurs ruches urbaines. Des milliers d’abeilles côtoient nos futurs hauts fonctionnaires pour produire plusieurs centaines de kilogrammes de miel par an.

 

Nous avons découvert toutes les photos de classe ainsi que le mur d’inscription de tous les noms de promos depuis la création de l’école en 1945. Un jeu consistait à rechercher les visages d’anciens présidents et de l’actuel président de la république.

 

 

La fin de la visite se termine, et chaque élève reçoit un flyers en guise de cadeaux et souvenirs de l’ENA.

FAITES DU THÉATRE !

 Mardi 15 juin, la classe de 5ème1 a participé à la manifestation « Faites du théâtre » au théâtre du Tambourin à l’Esplanade. Ce dispositif, reconduit depuis plus de 10 ans, permet aux scolaires de passer une journée complète avec des artistes et d’être initiés à la pratique du théâtre.

 

 

Les élèves ont été accueillis à 9h par Jenny et Claire à qui ils ont confié leurs téléphones portables qui ont été rangés dans « l’armoire à phones » pour la journée ! Tous se sont volontiers pliés à cette règle, la pratique du théâtre nécessitant toute leur concentration et une certaine liberté de mouvement sur scène.

 

 

Puis des groupes de travail ont été constitués et pris en charge par les deux comédiennes. Les élèves ont été invités, grâce à une série de petits exercices variés, à se mettre à l’aise et à occuper l’espace du « plateau ». Progressivement, ils ont pu exprimer des intentions et des émotions, se mettre dans la peau d’un personnage, ou faire des propositions de mise en scène.

Après une pause déjeuner d’une heure, ils ont travaillé sur deux pièces extraites du recueil intitulé Liberté, Egalité, édité par la Maison Théâtre en collaboration avec les éditions Théâtrales. Les groupes ont réfléchi à des propositions de mise en scène des textes Sur la tête de Rogée de Sarah Carré et Les Larmes d’Erwan de Magali Mougel.

Cette expérience a permis aux élèves d’aborder le théâtre sous un angle différent, l’étude de ce genre en classe se limitant bien souvent à un travail de lecture et d’analyse littéraire. Guidés par les comédiennes du Tambourin – toujours précises et positives avec les jeunes – la timidité et les blocages sont tombés. A la fin de la journée nombre d’entre eux étaient métamorphosés. Dans leur bouche des textes, parfois difficiles à comprendre pour des collégiens, ont pris vie : incarner un personnage et occuper l’espace scénique était devenu possible.

 

L’après-midi s’est terminée par un temps de discussion entre tous les participants, chacun a fait part de ses impressions sur cette journée.

 

 

 Le projet s’est achevé vendredi 18 juin par la venue au collège de Laurent Benichou (Directeur du théâtre le Tambourin) et trois comédiennes qui ont interprété Les Larmes d’Erwan devant les élèves.